L'œil de Crazy Bug : Grave

Publié le par lefilmdujour

Un film de Julia Ducournau (2015), sorti en salles le 15 mars 2017

Le film de cannibales est un genre en soi, les lecteurs du Film du jour le savent bien. Mais, à de rares exceptions près (Trouble Every Day de Claire Denis notamment), le genre a plutôt donné naissance à des séries B, voire Z.

Grave est donc une sorte d’OVNI, surtout dans le cinéma français (même si le long métrage de Julia Ducournau est une coproduction franco-belge). La réalisatrice (et scénariste) traite le cannibalisme comme une maladie organique et plonge son « héroïne » à peine adulte, jouée par la stupéfiante Garance Marillier, dans le cadre d’un quasi-huis clos. Celui d’une école vétérinaire en plein bizutage des élèves de première année où la jeune fille devra traverser des rites initiatiques, à la fois physiologiques et psychologiques. L’atmosphère confinée, fiévreuse, anxiogène et « médicalisée » fera  évidemment penser aux premiers Cronenberg époque Frissons ou Rages.

Autant dire qu’entre les pulsions cannibales, les grignotages à l’os, les bras enfoncés dans le cul des vaches, les animaux monstrueux en bocal, les dissections de chiens et les passages à la morgue, Grave n’est pas un film léger. Mais, original, passionnant de bout en bout, accompagnée par une musique parfaitement choisie et gâté par un scénario et une mise en scène aux petits oignons, le film, pour peu que le spectateur en croque, vaut vraiment le détour. Âmes sensibles s’abstenir évidemment.  

Crazy Bug

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article