Mike Connors (1925-2017)

Publié le par lefilmdujour

Immortalisé à la télévision pour le rôle du détective privé Joe Mannix de 1967 à 1975, l’acteur américain Mike Connors est décédé le 26 janvier 2017 à l’âge de 91 ans.

Avant de s’imposer à la TV, le comédien d’origine arménienne - de son vrai nom Krekor Ohanian, il était le cousin de Charles Aznavour - avait enchaîné les (plus ou moins) petits rôles pour le petit et le grand écran sous le nom de Touch Connors avant de prendre définitivement le pseudonyme de Mike Connors en 1958.

Au début de sa carrière, on le voit notamment dans des séries B comme le thriller Le masque arraché (D. Miller, 1952) avec Joan Crawford et Jack Palance, le  film de guerre Commando du ciel (Sears, 1953), la comédie musicale Vive le rock (Cahn, 1956), le western Eperons sanglants (Cahn, 1956), le drame de guerre Le bataillon du suicide (Cahn, 1957), le policier Pressé de vivre (Henreid, 1958). Pour le producteur et réalisateur Roger Corman, Mike Connors joue également dans les westerns Cinq fusils à l’Ouest (Corman, 1955) et La femme d’Oklahoma (1956) ainsi que dans le policier fantastique Femmes gangsters (1956).

Au casting de films un peu plus haut de gamme dans les années 1960, il côtoiera Jayne Mansfield, Eleanor Parker et Maurice Chevalier dans Un Américain à Rome (Carnimeo & Sherman, 1963), Romy Schneider et Jack Lemmon dans Prête-moi ton mari (Swift, 1964), Susan Hayward et Bette Davis dans Rivalités (Dmytryk, 1964), Carroll Baker et Angela Lansbury dans Harlow, la blonde platine (G. Douglas, 1965), Alec Guinness et Robert Redford dans Situation désespérée mais pas sérieuse (Reinhardt, 1965), Ann-Margret et Stefanie Powers dans La diligence vers l’Ouest (G. Douglas, 1965), Raf Vallone et Margaret Lee dans Ramdam à Rio (Maiuri & Levin, 1966).

Enchaînant les séries TV et les téléfilms après 1967, on le reverra très peu au cinéma si ce n’est dans le film-catastrophe Avalanche Express (Robson, 1978).

Mike Connors et Lee Marvin dans "Avalanche Express" (1978)

Mike Connors et Lee Marvin dans "Avalanche Express" (1978)

Publié dans Claps de fin

Commenter cet article

Tietie007 06/02/2017 14:20

Ma mère adorait Mannix !