Robert Vaughn (1932-2016)

Publié le par lefilmdujour

Le dernier survivant des Sept mercenaires (Sturges, 1960) nous a quittés. L’acteur américain Robert Vaughn, qui jouait le plus élégant des « sept », trahi par ses nerfs mais capable in fine de surmonter ses peurs, est décédé le 11 novembre 2016 à l’âge de 83 ans.

Robert Vaughn avait entamé sa carrière d’acteur à la télévision au milieu des années 1950 et avait tenu son premier vrai rôle au cinéma en 1957 en jouant Robert Ford, l’assassin de Jesse James dans Carrefour de la vengeance de Franklin Adreon. Tête d’affiche dans le drame social Le gang attaque (1957) de David-Lowell Rich, il est révélé sur grand écran dans Ce monde à part (1958) de Vincent Sherman, comédie de mœurs sur le milieu des avocats qui lui vaut une nomination à l’Oscar du meilleur second rôle.

En 1960, Robert Vaughn rejoint au casting des Sept mercenaires Yul Brynner (décédé en 1985), Steve McQueen (décédé en 1980), James Coburn (décédé en 2002), Charles Bronson (décédé en 2003), Brad Dexter (décédé en 2002) et Horst Buchholz (décédé en 2003), face au bandit Eli Wallach (disparu en 2014). Si l’acteur n’est pas aux génériques des diverses « suites » du célèbre western qui s’enchaîneront au cinéma, on le retrouvera quand même dans le film de série B Les mercenaires de l’espace (Murakami, 1980)…

Beaucoup de télévision par la suite pour Robert Vaughn qui décroche en 1964 le rôle de l’espion Napoleon Solo dans la série TV Des agents très spéciaux aux cotés de David McCallum. La série durera quatre ans et certains épisodes seront même diffusés dans les salles obscures : Duo de mitraillettes (Medford, 1964), Le mystère de la chambre forte (Newland, 1965), Un espion de trop (Sargent, 1965), Un de nos espions a disparu (Hallenbeck, 1966), L’espion au chapeau vert (Sargent, 1966), Tueurs au karaté (Shear, 1967), Espions en hélicoptère (Sagal, 1968), Les maîtres du monde (Roley, 1968).

William Holden et Robert Vaughn dans "La tour infernale"

William Holden et Robert Vaughn dans "La tour infernale"

Au cinéma, Robert Vaughn joue un journaliste, ancien agent de la CIA, dans Minuit sur le grand canal (J. Thorpe, 1966), un sénateur opposé au lieutenant de police interprété par Steve McQueen dans Bullitt (Yates, 1968), un major allemand dans Le pont de Remagen (Guillermin, 1969), un sénateur dans La tour infernale (Guillermin, 1974), un colonel dans La cible étoilée (Hough, 1978).

Tout en continuant une carrière prolifique à la télévision (Poigne de fer et séduction, Colorado, L’agence tous risques, Rick Hunter, Arabesque, New York : police judiciaire, Les 7 mercenaires, Les arnaqueurs VIP, Coronation Street, New York : unité spéciale…), l’acteur occupa au cinéma, à partir des années 1980, des rôles (parfois grands mais surtout petits) dans des séries B voire Z… à l’exception d’une participation de luxe dans Superman III (1983) de Richard Lester.

Publié dans Claps de fin

Commenter cet article