Paul Guers (1927-2016)

Publié le par lefilmdujour

Brillant jeune premier de la scène théâtrale (il a été pensionnaire de la Comédie-Française de 1953 à 1956), l’acteur Paul Guers, qui a joué également dans une trentaine de longs métrages pour le cinéma, a été retrouvé mort à son domicile aux côtés de son épouse le 27 novembre 2016. Souffrant d’un cancer, il avait 88 ans.

Sur grand écran, c’est le film La tour de Nesles (1955) d’Abel Gance qui le révèle en Gauthier d’Aulnay, amant de Blanche de Bourgogne. Dans Marie-Octobre (Duvivier, 1958), il campe le prêtre parmi le groupe d’ex-résistants réunis par Danielle Darrieux pour percer le mystère de la mort du chef de réseau 15 ans auparavant. Chef de gang dans l’adaptation cinématographique de J’irai cracher sur vos tombes (1959) de Boris Vian signée Michel Gast, ambassadeur français dans La belle et l’empereur (Von Ambesser, 1959) avec Romy Schneider et Jean-Claude Pascal dans les rôles-titres, frère d’Alexandra Stewart dans L’eau à la bouche (Doniol-Valcroze, 1959), auteur de romans policiers dans Mourir d’amour (Fog, 1960), il est le séducteur cynique face à Marie Laforêt dans La fille aux yeux d’or (1961) de Jean-Baptiste Albicocco.

Paul Guers et Danielle Darrieux dans Marie-Octobre  © Abbey Films / Orex Films / Archives du 7eme Art / Photo12)

La suite sera plus décevante et Paul Guers, tout en continuant de se produire sur les planches, se tournera vers la télévision à partir de la fin des années 1960 où on le verra aussi bien en France qu’en Italie dans diverses séries TV comme Les Eygletière, Les grandes familles, Les yeux d’Hélène ou Maître Da Costa dans l’Hexagone.

A la ville, Paul Guers avait été mariée aux actrices Rolande Ségur (1953-1956) (celle-ci épousera par la suite Darry Cowl) et Françoise Brion (1958-1963) (celle-ci avait divorcé de Jacques Doniol-Valcroze). Il était le père de l’actrice Olivia Dutron, comédienne récurrente des films de Max Pecas dans les années 1980…

Ci-dessous Paul Guers et Marie Laforêt dans La fille aux yeux d'or :

Publié dans Claps de fin

Commenter cet article