Michel Vocoret (1938-2016)

Publié le par lefilmdujour

Acteur de théâtre, de télévision et de cinéma, mais aussi metteur en scène de théâtre et réalisateur de longs métrages pour le grand écran, Michel Vocoret est décédé le 13 novembre 2016 à l’âge de 78 ans.
 

Acteur, on l’a vu dans de petits rôles chez Yves Robert (Signé Arsène Lupin, 1959), Jacques Poitrenaud (Les amours de Paris, 1959 ; Du grabuge chez les veuves, 1964), Claude Zidi (Les fous du stade, 1972 ; Le grand bazar, 1973), Pierre Granier-Deferre (Adieu poulet, 1975), Pierre Schoendoerffer (Le crabe-tambour, 1977), Philippe de Broca (Le cavaleur, 1979). Mais Michel Vocoret fut surtout, à l’écran, un fidèle de Max Pecas et suivit le réalisateur, de ses petites œuvres légèrement érotiques (Je suis une nymphomane, 1970 ; Claude et Greta, 1970…) aux nanars devenus cultes (Mieux vaut être riche et bien portant que fauché et mal foutu, 1980 ; Les branchés à Saint-Tropez, 1983…) en passant par les bidasseries (Marche pas sur mes lacets, 1977 ; Embraye bidasse ça fume, 1978).

C’est d’ailleurs dans ce dernier genre que Michel Vocoret signa lui-même quelques films comme Les bidasses au pensionnat (1978) ou Le retour des bidasses en folie (1983, avec les Charlots). Il a aussi commis Comment draguer toutes les filles (1981) et sa "suite", Qu'est-ce qui fait craquer les filles (1982). Dans ses réalisations, on retiendra surtout Nous maigrirons ensemble (1979) avec Peter Ustinov en écrivain de scénarios lancé dans une cure amaigrissante pour les beaux yeux de Catherine Alric.

Egalement acteur de doublage, Michel Vocoret avait publié en septembre 2006 une biographie de Fernand Raynaud, éditée chez Michel Lafon et sobrement intitulée "Mon ami Fernand Raynaud".

Publié dans Claps de fin

Commenter cet article