Ouverture du Festival Lumière 2016

Publié le par lefilmdujour

Ouverture du Festival Lumière 2016
Le Film du jour avait réservé sa soirée du 8 octobre et c'est donc avec un plaisir sans mélange que nous avons assisté à la soirée inaugurale du Festival Lumière cuvée 2016 qui met cette année à l'honneur Catherine Deneuve qui se verra remettre le prix Lumière 2016 vendredi. Le festival a été ouvert officiellement à Lyon par une quarantaine de personnalités du cinéma et... près de 5 000 spectateurs entassés dans la Halle Tony Garnier.
Ouverture du Festival Lumière 2016
Pour cet événement durant lequel un hommage discret a été donné à Pierre Tchernia, décédé la nuit précédente à l’âge de 88 ans, Thierry Frémaux et les organisateurs du festival avaient pu réunir un générique où se côtoyaient les réalisateurs Claude Lelouch, Pascal Thomas, Jean-Pierre Jeunet, Danièle Thompson, Jerry Schatzberg, Paul Vecchiali, Agnès Varda, Mimmo Verdesca, Eric Lartigau, Walter Hill, Jean Becker, Mabrouk El Mechri, Jerzy Skolimowski , Jacques Fansten, Claude Mouriéras, Eric Lartigau et, last but not least, Quentin Tarantino, venu dans le cadre du festival animer un cycle sur le cinéma de l’année 1970. Une année charnière où, comme l’a expliqué le réalisateur de Kill Bill lors d’une discussion à bâtons rompus avec Bertrand Tavernier, le Nouvel Hollywood remplaçait définitivement le Hollywood de l’ère classique et s’apprêtait à aborder une décennie où il allait se confronter à la réalité « économique ».
Côté acteurs, le tapis rouge voyait défiler Laurent Gerra, Françoise Arnoul, Anne Consigny, Ramzy, Alice Taglioni, Mathilde Seigner, Elsa Zylberstein, Line Renaud (aux bras du producteur Dominique Besnehard), Viriginie Efira, Lambert Wilson, Vincent Perez (et Karine Silla), l’actrice afghane actuellement réfugiée en France Marina Golbahari (et son époux Noorullah Azizi), Monica Bellucci... Les scénaristes Jean-Loup Dabadie et Victoria Bedos ainsi que le musicien Bruno Coulais complétaient l’affiche. La région Auvergne-Rhône-Alpes et la Métropole de Lyon étaient respectivement représentées par leurs présidents respectifs, Laurent Wauquiez (copieusement sifflé) et Gérard Collomb (qui ne risquait pas de subir le même traitement, vu qu’il est entré au bras de… Monica Bellucci, comme le maire de Lyon l’a fait remarquer non sans humour lors de son petit discours).
Ouverture du Festival Lumière 2016
Avant la déclaration officielle d'ouverture du festival, d'abord par tous les invités montés sur scène, puis par l'ensemble du public, Thierry Frémaux avait réservé un petit clin d’œil à Agnès Varda avec la projection du court métrage « Les fiancés du pont Mac Donald » signé par la réalisatrice en 1961 avec au générique Anna Karina et Jean-Luc Godard, Danièle Delorme et Yves Robert, Jean-Claude Brialy et Sami Frey. Fut également projeté un court métrage d’animation récent cosigné par Jean-Pierre Jeunet et mettant en images le poème « Deux escargots s’en vont » de Jacques Prévert, chaque vers étant dit par un comédien différent.
Enfin Bertrand Tavernier et Quentin Tarantino présentaient ensemble le film projeté pour clore la soirée, Butch Cassidy et le Kid (1968) de George Roy Hill avec Paul Newman, Robert Redford et Katharine Ross. Alors que le réalisateur américain mettait l’accent sur l’association dans le film d’un « rêveur » et d’un « menteur », Bertrand Tavernier insistait sur le côté souvent immature des héros mis en scène par George Roy Hill.
Images : source Festival Lumière

Publié dans Evénements

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article