Yvette Chauviré (1917-2016)

Publié le par lefilmdujour

Ancienne danseuse étoile de l’Opéra de Paris, considérée comme la plus grande ballerine française et l'une des rares danseuses étoiles à avoir reçu le titre de prima ballerina assoluta, Yvette Chauviré est décédée le 19 octobre 2016 à l’âge de 99 ans.

Le grand écran n’est pas passé complètement à côté d’Yvette Chauviré.  A l’âge de 20 ans, elle est au générique de La mort du cygne (1937) de Jean-Benoît Lévy et Marie Espstein. Elle y joue Mlle Beaupré, l'étoile du corps de ballet, idolâtrée par un petit rat de l'opéra de douze ans qui, la croyant mise en danger par l'arrivée d’une autre danseuse, provoque un accident et brise la carrière de cette dernière. On l’aperçoit aussi dans Péchés de jeunesse (1941) de Maurice Tourneur, dans le documentaire Symphonie en blanc (1942) de René Chanas et dans Le carrousel fantastique (1953) d’Ettore Giannini. A la fin des années 1980, le réalisateur Dominique Delouche lui avait consacré un film, Une étoile pour l’exemple, autour du passage de relais de ses ballets phares (Giselle en tête) à Sylvie Guillem, Marie-Claude Pietragalla et Dominique Khalfouni.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article