Bobby Breen (1927-2016)

Publié le par lefilmdujour

Bobby Breen (1927-2016)
Chanteur et enfant-star au cinéma dans les années 1930, l’acteur américain d’origine canadienne Bobby Breen (de son vrai nom Isadore Barsuk) est décédé le 19 septembre 2016 à l’âge de 88 ans.
Arrivé à Hollywood en 1935 avec déjà une réputation de jeune chanteur soprano prodige, Bobby Breen fut engagé par Sol Lesser, qui avait déjà découvert Jackie Coogan (le Kid de Chaplin), pour les studios RKO. Souvent comparé à d’autres enfants stars du grand écran de la même époque comme Shirley Temple et Freddie Bartholomew, Bobby Breen débuta au cinéma dans On recherche un enfant (a.k.a. Chante pour moi) (Neumann, 1936) où il chante notamment La donna è mobile.
Bobby Breen (1927-2016)
La même année, il joue dans Le chant du Missouri du même Kurt Neumann (voir extrait ci-dessous) avec qui il travaillera encore pour La chanson du bonheur en 1937 aux côtés de Basil Rathbone. On verra encore Bobby Breen dans les comédies musicales Sérénade sur la glace et Hawaï terre d’amour, réalisés par Edward-F. Cline en 1938, Le petit pêcheur de San Francisco (Vorhaus, 1938), Voyage au paradis (Kenton, 1939) et Louisiana (Vorhaus, 1939). La puberté mit fin à la carrière cinématographique du jeune chanteur qu’on reverra une dernière fois dans son propre rôle en 1942 dans Johnny Doughboy de John H. Auer.
Étonnamment, Bobby Breen est présent sur la pochette de l’album Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band des Beatles (à côté de Marlène Dietrich).

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article