Roger Dumas (1932-2016)

Publié le par lefilmdujour

Roger Dumas (1932-2016)
Acteur de théâtre, de télévision et de cinéma, mais aussi parolier (Capitaine Flam, c’est lui, Comme un garçon de Sylvie Vartan, c’est lui aussi), le comédien Roger Dumas est décédé le 2 juillet 2016 à l’âge de 84 ans. Pour le grand écran, Roger Dumas a joué dans près de soixante-dix longs métrages entre 1953 et 2014.
En 1953, dans Les fruits sauvages d’Hervé Bromberger, il joue un ami de la fratrie emmenée à travers la France par une jeune Estella Blain après qu’elle a zigouillé un père un peu trop entreprenant. Dans les années 1950, Roger Dumas est aussi un habitué des mélos très gentiment érotiques de Jean Gourguet (Les premiers outrages, 1955 ; Les promesses dangereuses, 1956 ; Isabelle a peur des hommes, 1957).
Roger Dumas (1932-2016)

Jean Gabin et Roger Dumas dans Rue des prairies (1959)

L’acteur tourne aussi avec Robert Hossein (Pardonnez nos offenses, 1956), donne la réplique à Brigitte Bardot (La mariée est trop belle, Gaspard-Huit, 1956), joue le fils adopté de Jean Gabin dans Rue des prairies (De la Patellière, 1959) aux côtés de Claude Brasseur et Marie-José Nat (qu’il épouse dans la vraie vie en 1960), travaille pour Yves Robert (Signé Arsène Lupin, 1959).
Dans les années 1960, Roger Dumas devient un second rôle de choix. Il est le fils de Louis de Funès et Jacqueline Maillan dans Pouic-Pouic (Girault, 1963), camarade de chambrée de Jean-Paul Belmondo dans L’homme de Rio (De Broca, 1963), enchaîne les films avec Claude Chabrol (Le Tigre aime la chair fraîche, 1964 ; Le tigre se parfume à la dynamite, 1965 ; La ligne de démarcation, 1966).
Roger Dumas (1932-2016)

Guy Tréjan, Philippe Nicaud, Louis de Funès et Roger Dumas dans Pouic-Pouic (1963)

Par la suite on le verra encore devant les caméras de Roger Hanin (Le faux-cul, 1975 ; Soleil, 1996), Philippe de Broca encore (Tendre poulet, 1977 ; Chouans !, 1987), Jacques Deray (Le marginal, 1983), Andrzej Zulawski (La femme publique, 1983), Claude Chabrol à nouveau (Masques, 1987 ; Pétain, 1992 ; L’ivresse du pouvoir, 2005), Enki Bilal (Bunker Palace Hôtel, 1989 ; Tykho Moon, 1992), Eric Rohmer (Conte d’hiver, 1991), Olivier Assayas (Une nouvelle vie, 1992 ; Les destinées sentimentales, 1999).
Plus récemment, Roger Dumas avait interprété le grand-père de la famille jouée par Zabou, Jacques Gamblin, Pio Marmaï, Déborah François et Marc-André Grondin dans Le dernier jour du reste de ta vie (2007) de Rémi Bezançon. Il figurait aussi au rang des "vieux acteurs" au générique de J'ai toujours rêvé d'être un gangster (2006) de Samuel Benchetrit aux côtés de Jean Rochefort, Jean-Pierre Kalfon, Laurent Terzieff et Venantino Venantini.
Roger Dumas (au centre) dans "Le Premier jour du reste de ta vie" (2007) avec Marc-André Grondin, Pio Marmaï et Jacques Gamblin (image : StudioCanal)

Roger Dumas (au centre) dans "Le Premier jour du reste de ta vie" (2007) avec Marc-André Grondin, Pio Marmaï et Jacques Gamblin (image : StudioCanal)

Publié dans Claps de fin

Commenter cet article