Michael Cimino (1939-2016)

Publié le par lefilmdujour

Michael Cimino (1939-2016)
Considéré par certains comme le réalisateur qui a livré avec Voyage au bout de l’enfer (1978) LE film sur la guerre du Vietnam et ses séquelles sur l’inconscient américain, Michael Cimino est décédé le 2 juillet 2016 à l’âge de 77 ans.
Avec cette fresque de l’histoire des États-Unis de trois heures interprétée par Meryl Streep, Robert de Niro, Christopher Walken (Oscar du meilleur second rôle pour son interprétation) et John Savage, Michael Cimino décrocha l’Oscar du meilleur réalisateur, Voyage au bout de l’enfer recueillant lui l’Oscar du meilleur film. Dans la foulée du succès remporté par son deuxième long métrage, après Le canardeur (1973) avec Clint Eastwood, le cinéaste entreprit alors une nouvelle fresque, celle de la conquête de l’Ouest par les immigrants face aux grands éleveurs de bétail.
Michael Cimino (1939-2016)
D’une ampleur et d’un lyrisme exceptionnels, La porte du paradis (1980) fut malheureusement un fiasco complet à sa sortie et précipita la faillite de la société de production United Artists, créée en 1919 par Charlie Chaplin, Douglas Fairbanks Sr., Mary Pickford et D.W. Griffith et déjà mal en point.
Comme l’écrit Jean Tulard dans son Dictionnaire du cinéma, Cimino rappelait que le Far West ne fut pas seulement le massacre des Indiens mais celui de minorités nationales que l’on élimina physiquement au moment du partage des terres. « La porte du paradis s’ouvrit pour eux sur l’enfer, rappelle l’historien. Cet aspect oublié de la conquête de l’Ouest, le public américain, soucieux de se reprendre après le désastre vietnamien n’a pas voulu l’envisager. »
Michael Cimino (1939-2016)
Du coup, la carrière de réalisateur de Michael Cimino fut par la suite passablement bridée. Il signa néanmoins avec L’année du dragon (1985) un excellent thriller avec Mickey Rourke, situé dans le Chinatown new-yorkais. Michael Cimino réalisa encore Le Sicilien (1987), biographie de Salvatore Giuliano avec Christophe Lambert, La maison des otages (1990), remake d’un film de William Wyler de 1955 avec Mickey Rourke et Anthony Hopkins dans les rôles initialement tenus par Humphrey Bogart et Fredric March, puis Sunchaser (1955), récit initiatique sur fond de pollution d’une réserve indienne avec Woody Harrelson.
En 2012 est sortie une nouvelle version Director's cut restaurée et remasterisée de 216 minutes de La porte du paradis, encensée par la plupart des critiques professionnels.

Publié dans Claps de fin

Commenter cet article