Alan Young (1919-2016)

Publié le par lefilmdujour

Alan Young (1919-2016)
Acteur de radio, de théâtre et de télévision, le comédien d’origine anglaise Alan Young, qui a aussi joué une dizaine de longs métrages pour le grand écran dont plusieurs en tête d’affiche, est décédé le 19 mai 2016 à l’âge de 96 ans.
Alan Young a fait ses débuts au cinéma dans Margie (1946), une comédie signée Henry King avec Jeanne Crain en vedette. Vu ensuite dans Le débrouillard (1948) de George Seaton et Monsieur Belvédère au collège (1949) d’Elliott Nugent, il interprète le rôle-titre d’Androclès et le lion (Erskine, 1952), adaptation de la pièce homonyme de George Bernard Shaw avec aussi Jean Simmons et Victor Mature, puis affronte Jane Russell et Jeanne Crain dans Les hommes épousent les brunes (Sale, 1955), comédie musicale présentée comme une suite des Hommes préfèrent les blondes (Hawks, 1953) avec Jane Russell et Marilyn Monroe.
On le retrouve peu après dans Les aventures de Tom Pouce (Pal, 1958) et dans un double rôle dans La machine à explorer le temps (Pal, 1060) face à Rod Taylor. Plus tard, Alan Young sera encore aux génériques du western La loi de la montagne (Dayton, 1976), de la comédie produite par Disney Le chat qui vient de l’espace (Tokar, 1978), du Flic de Beverly Hills 3 (Landis, 1994) et, ultime clin d’œil, dans le remake de La machine à explorer le temps (Wells, 2002) avec Guy Pearce dans le rôle initialement tenu par Rod Taylor.
Rod taylor (2e à partir de la gauche) et Alan Young (roux, à droite) dans "La machine à explorer le temps"

Rod taylor (2e à partir de la gauche) et Alan Young (roux, à droite) dans "La machine à explorer le temps"

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article