Chus Lampreave (1930-2016)

Publié le par lefilmdujour

Chus Lampreave (1930-2016)
Sœur Rat d’égout n’est plus. Actrice fétiche de Pedro Almodovar (presque) au même titre que Penelope Cruz, Carmen Maura, Marisa Paredes, Victoria Abril ou Rossy de Palma, la comédienne espagnole Chus Lampreave, qui interprétait la bonne sœur écrivant en cachette des romans à sensations quelque peu sulfureux au cœur du couvent des Rédemptrices humiliées dans Dans les ténèbres (Almodovar, 1983), est décédée le 4 avril 2016 à l’âge de 85 ans.
Chus Lampreave (1930-2016)

Chus Lampreave (à droite) dans Dans les ténèbres

Petit bout de femme au visage étrange exprimant une sorte de sérénité et d’innocence dans les situations les plus extrêmes, Chus Lampreave a ponctué la filmographie du célèbre réalisateur ibère, de Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ? (1984) à Etreintes brisées (2008) en passant par Matador (1985), Femmes au bord de la crise de nerfs (1987), La fleur de mon secret (1995), où elle est la maman lunaire de Marisa Paredes et Rossy de Palma, et Parle avec elle (2001). Pour Volver (2006), Chus Lampreave partagea même, avec Penelope Cruz, Carmen Maura, Lola Duenas, Bianca Portillo et Yohana Cobo, un prix collectif d’interprétation féminine au festival de Cannes 2006.
Aperçue à la toute fin des années 1950 dans deux films tournés en Espagne par Marco Ferreri, Chus Lampreave avait également joué au cinéma sous la direction de Fernando Trueba dans Manolo (1986) et dans Belle époque (1993), œuvre qui lui permit de décrocher le Goya de la meilleure actrice dans un second rôle. Dans Casque bleu (1993), l’actrice avait incarné la mère de Victoria Abril.

Publié dans Claps de fin

Commenter cet article