Rita Gam (1927-2016)

Publié le par lefilmdujour

Rita Gam (1927-2016)
Superbe brune à la sensualité débordante, l’actrice américaine Rita Gam, qui épousa en premières noces le réalisateur Sidney Lumet, est décédée le 22 mars 2016 à l’âge de 88 ans.
La comédienne préféra toujours la scène au cinéma. Vue également à la télévision, Rita Gam a quand même joué dans une vingtaine de films tournés pour le grand écran. Engagée par les studios MGM en 1952, elle apparaît pour la première fois au cinéma dans L’espion de Russell Rouse aux côtés de Ray Milland, un film noir qui est aussi un film sonore… sans paroles et qui lui vaut une nomination du meilleur espoir féminin aux Golden Globes.
Rita Gam (1927-2016)
On la voit ensuite en créature exotique dans Saadia (1953), film qui, dans la filmographie du réalisateur Albert Lewin, suit le chef-d’œuvre qu’est Pandora (1951) avec Ava Gardner. Rita Gam est encore aux génériques des Gens de la nuit (1954), film d’espionnage de Nunnally Johnson avec Gregory Peck et Broderick Crawford, du Signe du païen (1954), biographie historique de Douglas Sirk avec Jeff Chandler, Jack Palance (dans le rôle d’Attila le Hun) et Ludmilla Tcherina, et de Feu magique (1955), biographie (musicale cette fois-ci) de William Dieterle où elle joue Cosima Liszt face à l’acteur argentin Carlos Thompson qui incarne le célèbre compositeur.
Rita Gam (1927-2016)

Rita Gam en Hérodiade dans Le roi des rois (1960)

Rita Gam est encore en vedette de deux westerns de série B (L’attaque du fort Douglas, Neumann, 1956, et Les conquérants de la sierra, Clark, 1958) et donne la réplique à Victor Mature en Hannibal dans le pré-péplum Annibal (Bragaglia & Ulmer, 1959). Une production franco-italienne (Le miroir aux alouettes, Sala, 1959, avec Alberto Sordi et Georges Marchal) et une participation prestigieuse dans Le roi des rois (1960) de Nicholas Ray (elle tient le rôle de Hérodiade, celle qui demanda la tête de Jean-Baptiste) viennent ensuite compléter sa filmographie, couronnée en 1962 par l’Ours d’argent de la meilleure actrice (partagé avec Viveca Lindfors) pour sa prestation dans Huis clos, adaptation cinématographique de la pièce de Jean-Paul Sartre signée Tad Danielewski (fortement aidé par Orson Welles).
Rita Gam (1927-2016)
Après 1970, Rita Gam joua encore dans quelques films comme Klute (Pakula, 1970), Quand siffle la dernière balle (Hathaway, 1971), Des amis comme les miens (Preminger, 1971) ou La loi et la pagaille (Passer, 1974).
Rita Gam a été mariée à Sidney Lumet de 1949 à 1955. Elle épousa par la suite l’éditeur Thomas Henry Guinzburg. Grande amie de Grace Kelly, elle était l’une des demoiselles d’honneur lors du mariage de l’interprète de Fenêtre sur cour avec le prince Rainier de Monaco.

Publié dans Claps de fin

Commenter cet article