Ciné passion par Anna le Gésic : À peine j'ouvre les yeux

Publié le par lefilmdujour

Ciné passion par Anna le Gésic : À peine j'ouvre les yeux
Un film de Leyla Bouzid (2015), sorti en salles le 23 décembre 2015
A peine j'ouvre les yeux offre un regard éclairant sur la Tunisie quelques mois avant le printemps arabe, sur une jeunesse désireuse de liberté et encore étouffée par la dictature de Ben Ali et par les agissements d'une police politique qui pervertit toutes les relations humaines.
L'héroïne du film est une jeune femme à peine sortie de l'adolescence, plutôt libérée, chanteuse dans un groupe de musiciens contestataires, inconsciente des dangers qu'elle encourt à braver le régime et protégée tant bien que mal par une mère qui a "oublié" ses propres désirs de liberté et d'émancipation.
Un beau film qui évite tout didactisme, porté par deux actrices électrisantes (Baya Medhaffar, premier rôle à l'écran, et Ghalia Benali, la maman, chanteuse dans la vraie vie !). Les passages musicaux sont extraordinaires . A voir.
Anna le Gésic

Commenter cet article