Juan Bosch (1925-2015)

Publié le par lefilmdujour

Juan Bosch (1925-2015)
Connu dans nos contrées pour quelques westerns à la sauce européenne, le réalisateur espagnol Juan Bosch, qui signa certains de ses films sous le pseudonyme de John Wood, est décédé le 17 novembre 2015 à l’âge de 90 ans. On doit à Juan Bosch une trentaine de longs métrages, dont une quinzaine sortis sur les écrans français.
C’est en 1970, après avoir commis plus d’une dizaine de films qu’il livre son premier western coproduit par l’Espagne et l’Italie, Ni Sabata, ni Trinita… moi c’est Sartana, avec au générique Richard Harrison, Erika Blanc et Fernando Sancho. Bien évidemment, il n’est question dans cette œuvrette ni de Sabata, ni de Trinita et encore moins de Sartana…
Suivront, alors que le genre est déjà en décrépitude, Creuse ta fosse Garringo, Sabata revient (1971) avec à nouveau Richard Harrison et Fernando Sancho, Gringo, les aigles creusent ta tombe (1971) et Mon cheval, mon colt, ta veuve (1972) avec l’acteur américain Craig Hill, Je signe avec du plomb… Garringo (1972) avec l’acteur allemand Peter-Lee Lawrence (décédé à 29 ans en 1974 d’une tumeur au cerveau), Dallas (1972) et Il n’y a plus de saints au Texas (1973) avec Anthony Steffen.
La bande-annonce de Ni Sabata, ni Trinita… moi c’est Sartana :

Publié dans Claps de fin

Commenter cet article