Betsy Drake (1923-2015)

Publié le par lefilmdujour

Betsy Drake (1923-2015)
Troisième épouse de Cary Grant, l'actrice américaine Betsy Drake, vue aux côtés du célèbre acteur dans La course au mari (Hartman, 1948) et Cette sacrée famille (Taurog, 1952), est décédée le 27 octobre 2015 à l'âge de 92 ans.
Américaine née à Paris et mariée à Cary Grant de 1949 à 1962, Betsy Drake est remarquée par son futur époux à Londres dans une pièce de théâtre. Partageant le même bateau pour rentrer aux États-Unis, leur liaison est consommée avant même que le paquebot n'arrive à New York...
Betsy Drake (1923-2015)

Cary Grant et Betsy Drake, époux dans la vraie vie de 1949 à 1962. De quoi, effectivement, courir ivres de bonheur sur la plage…

Forte de cette "relation", Miss Drake est embauchée sur le champ par les studios RKO et donne la réplique à Cary Grant dès son premier film, intitulé... La course au mari. Un titre quelque peu prémonitoire car les deux tourtereaux se passent la bague au doigt le jour de Noël 1949 (l'ami Cary était divorcé depuis 1945 de Barbara Hutton, l'héritière richissime de la chaîne de magasins Woolworth qui, avec l'acteur, en était déjà à son quatrième époux… quelle santé !).
Après un premier rôle face à Robert Young dans le film romantique La deuxième femme (Kern, 1950), Betsy Drake donne à nouveau la réplique à Cary Grant dans Cette sacrée famille (Taurog, 1952).
Betsy Drake (1923-2015)

Cary Grant et Betsy Drake dans La course au mari (Hartman, 1948)

Par la suite, focalisée sur sa vie privée, l'actrice ne jouera plus que quelques rôles, comme dans La blonde explosive (Tashkin, 1957) aux côtés de l’exubérante et poumonnée Jayne Mansfield, ou dans Tueur à gages (1958) face à Richard Todd.
En 1956, Betsy Drake avait échappé de justesse (comme tous les autres passagers) au naufrage du paquebot transatlantique "Andrea Doria", entré en collision avec le "Stockholm" au large des côtes américaines. Un naufrage où, paraît-il, elle perdit 600 000 dollars de bijoux partis par le fond ! Ce qui n'est pas bien grave, au vu ce qui venait de tomber sur la tête de l'actrice. De retour d'une visite à son mari en tournage en Europe au moment de l’accident, elle s'était aperçu que ce dernier couchait avec Sophia Loren. L’Italienne et Cary Grant se côtoyaient alors sur les plateaux d'Orgueil et passion (1957) de Stanley Kramer, ceci expliquant peut-être cela...
Betsy Drake (1923-2015)

Le naufrage du paquebot « Andrea Doria » le 25 juillet 1956. A son bord, l’actrice Betsy Drake.

Cary Grant et Betsy Drake se séparent en 1958, tout en restant bons amis, et divorcent en 1962. A noter que c'est Betsy Drake qui initia Cary Grant au LSD (alors légal), l'actrice ayant commencé à prendre le produit pour surmonter le traumatisme du naufrage de l'Andrea Doria. Lors de son divorce, Betsy Drake ne repartit pas les mains vides, loin s'en faut, puisqu'elle empocha un million de dollars ainsi qu'un pourcentage sur les salaires que Cary Grant avaient engrangés sur les treize films qu'il joua durant leurs années de mariage. Elle est pas belle, la vie !
Après avoir mis un terme à sa carrière cinématographique (pourquoi travailler en effet quand on a les poches bien remplies...), Betsy Drake s'orienta vers l'écriture et devint même psychothérapeute. Clarence, le lion qui louchait (Marton, 1965) est le dernier film que tourna l'actrice pour le cinéma. En 2004, elle était encore apparue bon pied bon œil dans un documentaire consacré à Cary Grant.
Après son mariage avec Betsy Drake, l'acteur, décédé en 1986, était encore passé par deux fois devant Monsieur le maire : en 1965 pour épouser l'actrice Dyan Cannon de 33 ans sa cadette (avec qui il a eu une fille et dont il divorcera en 1968), et en 1981, pour passer la bague au doigt à Barbara Harris, sa dernière épouse née 47 ans après lui (quelle santé !).

Publié dans Claps de fin

Commenter cet article