Joan Leslie (1925-2015)

Publié le par lefilmdujour

Joan Leslie (1925-2015)
L’actrice américaine Joan Leslie, qui joua face à Humphrey Bogart et Gary Cooper dans les années 1940, est décédée le 12 octobre 2015 à l’âge de 90 ans.
Joan Leslie avait débuté enfant à Hollywood ; elle apparaît dès 1936 dans Le roman de Marguerite Gauthier de George Cukor, adaptation de La dame aux camélias avec Greta Garbo dans le rôle-titre, où on la voit subrepticement dans le rôle de la plus jeune des sœurs de Robert Taylor. Ce n’est toutefois qu’en 1941 qu’on lui confie un rôle important.
Dans La grande évasion (1941) de Raoul Walsh, elle interprète la jeune fille au pied-bot dont Humphrey Bogart tombe amoureux… Le film est un succès et un critique écrit : « Une nouvelle venue nommée Joan Leslie interprète un rôle secondaire avec efficacité ». La même année, l’actrice incarne la fiancée d’Alvin York (Gary Cooper) dans Sergent York (1941) de Howard Hawks. C’est la consécration. On la retrouve face à James Cagney dans La glorieuse parade (1941) de Michael Curtiz, Fred Astaire dans L’aventure inoubliable (E. H. Griffith, 1943), Robert Alda dans Rhapsodie en bleu (Rapper, 1945), biographie romancée de George Gershwin…
Joan Leslie (1925-2015)

Gary Cooper et Joan Leslie dans Sergent York (Hawks, 1941)

Malheureusement, après-guerre, Joan Leslie va se retrouver sur une liste noire après avoir attaqué la Warner pour annuler son contrat, jugeant qu’on ne lui donne pas de rôles plus mûrs et que ceux qu’on lui propose va à l’encontre de ses opinions morales et religieuses. Reléguée momentanément dans les films de série B produits par des petits studios (Le grand rodéo, Rogell, 1948), l’actrice retrouvera des rôles plus intéressants à partir de 1950 (Born to Be Bad, de Nicholas Ray). Elle occupe le haut de l’affiche et côtoie Robert Walker dans la comédie familiale Un mari à tout faire (Nugent, 1950), Randolph Scott dans le western Le cavalier de la mort (De Toth, 1951), Sterling Hayden dans le western Les portes de l’enfer (Warren, 1952).
Joan Leslie (1925-2015)

Randolph Scott et Joan Leslie dans Le cavalier de la mort (De Toth, 1951)

Joan Leslie jouera encore plusieurs fois pour le prolifique réalisateur Allan Dwan (Héros sans gloire, 1953 ; La femme qui faillit être lynchée, 1953) et enchaînera plusieurs westerns de série B pour le studio Republic Pictures avant de mettre un terme en 1955 à sa carrière cinématographique avec un dernier rôle dans Bungalow pour femmes (1955) de Raoul Walsh. L’actrice, qui préfère alors se consacrer à l’éducation de ses enfants, n’apparaîtra plus que sporadiquement dans des téléfilms et des épisodes de séries TV.
Repérez Joan Leslie dans la bande-annonce de La grande évasion (Walsh, 1941) avec Humphrey Bogart et Ida Lupino :

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article