Geoffrey Lewis (1935-2015)

Publié le par lefilmdujour

Geoffrey Lewis (1935-2015)

Geoffrey Lewis dans Doux, dur et dingue avec Beverly d'Angelo, l'orang-outan Clyde et Clint Eastwood

Figure incontournable de la télévision américaine mais aussi acolyte (presque) attitré de Clint Eastwood dans sept films joués ou réalisés par l’interprète de L’inspecteur Harry, l’acteur américain Geoffrey Lewis est décédé le 7 avril 2015 à l’âge de 79 ans.
Geoffrey Lewis avait fait ses débuts cinématographiques au début des années 1970 dans des films comme La poussière, la sueur et la poudre (D. Richards, 1972), Dillinger (Milius, 1973), Mon nom est Personne (Valerii, 1973) ou L’homme des hautes plaines (1973) de et avec Clint Eastwood. L’acteur travaillera à six autres reprises avec Eastwood : Le canardeur (Cimino, 1973), Doux, dur et dingue (Fargo, 1978), Bronco Billy (Eastwood, 1980), Ça va cogner (Van Horn, 1980), Pink Cadillac (EVan Horn, 1989) et Minuit dans le jardin du bien et du mal (Eastwood, 1997).
Geoffrey Lewis (1935-2015)

Geoffrey Lewis et Juliette Lewis, père et fille

Geoffrey Lewis a aussi donné sur grand écran dans le film d’horreur et d’épouvante en jouant dans Les vampires de Salem (Hooper, 1979), Expérimentations humaines (Goodell, 1979), Delirium (Winkler, 1990), Le cobaye (Leonard, 1992), The Devil’s Rejects (Zombie, 2005)…
L’acteur était aussi aux génériques de La porte du paradis (Cimino, 1980), Maverick (Donner, 1994), Way of the Gun (McQuarrie, 2000) et Blueberry, l’expérience secrète (Kounen, 2003). Geoffrey Lewis était le père de l’actrice Juliette Lewis (Tueurs nés, Une nuit en enfer, Blueberry…).

Publié dans Claps de fin

Commenter cet article