Alberta Watson (1955-2015)

Publié le par lefilmdujour

Alberta Watson (1955-2015)
L’actrice canadienne Alberta Watson, vue essentiellement à la télévision (La femme Nikita, The Newsroom, 24 heures chrono, Angela’s Eyes, Nikita…), est décédée le 21 mars 2015 à l’âge de 60 ans. Alberta Watson a également joué dans une trentaine de longs métrages pour le cinéma. Dans sa filmographie, on retiendra essentiellement le rôle d’Eva Cuza, la fille du docteur juif infirme (Ian McKellen himself) qui pactise avec la créature lovecraftienne de La forteresse noire (1983), œuvre fantastique et deuxième film réalisé par Michael Mann dont l’action se passe en 1941 en Transylvanie occupée par les nazis.
Alberta Watson a aussi joué une mère éplorée et femme adultère au sein de la petite communauté de Colombie-Britannique frappée par un drame atroce dans De beaux lendemains (1997) d’Atom Egoyan, Grand Prix du jury au festival de Cannes. Elle a également interprété la mère de la chanteuse de rock transsexuelle Hedwig dans Hedwig and the Angry Inch (2000) de John Cameron Mitchell.
Alberta Watson s’était également distinguée dans le rôle d’une mère incestueuse dans Spanking the Monkey (1994), une comédie noire et premier long métrage du réalisateur David O’Russell (Les rois du désert, Fighter, Happiness Therapy, American Bluff).

La bande-annonce de "La forteresse noire" de Michael Mann

Alberta Watson dans une scène de "De beaux lendemains" d'Atom Egoyan

Publié dans Claps de fin

Commenter cet article