Corinne Le Poulain (1948-2015)

Publié le par lefilmdujour

Corinne Le Poulain (1948-2015)
Figure du théâtre et de la télévision depuis plus de quarante ans, nièce de l’acteur, metteur en scène et ancien administrateur de la Comédie-Française Jean Le Poulain (1924-1988), la comédienne Corinne Le Poulain est décédée des suites d’un cancer foudroyant le 10 février 2015 à l’âge de 66 ans.
Corinne Le Poulain a étonnamment peu joué pour le cinéma. On l’a vue pour la première fois sur grand écran dans Six chevaux bleus (Joulia, 1966), à l’origine un feuilleton TV de neuf épisodes. Elle tourne ensuite dans Un jeune couple (Gainville, 1968) aux côtés d’Annie Duperey, Anne Gaël et Alain Libolt, et dans La provocation (Charpak, 1969), film tourné en Israël où, en jeune étudiante, elle tente de faire tourner la tête à un archéologue incarné par Jean Marais.
Corinne Le Poulain (1948-2015)

Corinne Le Poulain dans La grande java (1970) de Philippe Clair

Puis Corinne Le Poulain côtoie Les Charlots dans La grande java (1970) de Philippe Clair où elle interprète la fille de Francis Blanche séduite par Gérard Rinaldi. Elle est aussi au générique d’Absences répétées (1970), drame psychologique de Guy Gilles et, à l’autre bout du spectre cinématographique, de celui de Drôles de zèbres (1976), le seul film réalisé par Guy Lux.
On reverra encore une dernière fois au cinéma Corinne Le Poulain dans Bonsoir (1993) de Jean-Pierre Mocky. Elle y interprète une gentille bourgeoise dont est amoureuse une lesbienne honteuse jouée par Claude Jade... Les amateurs de la série TV Plus belle la vie avaient aperçu en 2005 Corinne Le Poulain dans le rôle de la mère de Vincent Chaumette.
Corinne Le Poulain et Claude Jade dans "Bonsoir" (Mocky, 1993)

Corinne Le Poulain et Claude Jade dans "Bonsoir" (Mocky, 1993)

Publié dans Claps de fin

Commenter cet article