Ninon Sevilla (1929-2015)

Publié le par lefilmdujour

Ninon Sevilla (1929-2015)
Star du cinéma mexicain des années 1950 et icône dans les pays d’Amérique latine, la comédienne et danseuse d’origine cubaine Ninon Sevilla est décédée le 1er janvier 2015 à l‘âge de 93 ans (ou 85 ans selon les sources).
Ninon Sevilla, de son vrai nom Emilia Perez Castellanos, débute dans des cabarets de La Havane dans les années 1940 où elle se produit dans des numéros de danse. Mais c’est au Mexique où elle se rend en 1946 qu’elle entame une carrière cinématographique. Blonde, pulpeuse, la sexualité agressive, elle tourne généralement dans des mélodrames dont l’action est souvent centrée autour de la vie de cabaret et où l’actrice peut faire jouer à plein ses talents de danseuse de mambo et de rumba.
Ninon Sevilla (1929-2015)
C’est en 1949 grâce à Maison de rendez-vous, le meilleur film du cinéaste mexicain Alberto Gout, que Ninon Sevilla devient populaire. Elle y joue une jeune fille de bonne famille qu’un destin contrarié force à devenir danseuse de cabaret…
S’ensuivront une série de films basés sur des ressorts quasi identiques, mais qui connurent néanmoins une distribution en Europe et notamment en France : Illusion perdue (Rivero, 1949), La professionnelle (Gout, 1950), Femmes interdites (Gout, 1950), Quartier interdit (Fernandez, 1950), Maison de plaisir (Gout, 1951), Disparue à Rio (Gout, 1952), Rita, fille ardente (Bracho, 1953), La mulâtresse (Martinez-Solares, 1953), Le destin d’une enfant perdue (Crevenna, 1956), Yambao, la fille de Satan (Crevenna, 1956), Trafics à Rio (Davison & Louzada, 1958)…
Ninon Sevilla (1929-2015)
François Truffaut dira de la comédienne, qui était aussi l’une des actrices préférées d’Edith Piaf : « Il est évident que Ninon Sevilla ne danse pas pour la gloire, mais par plaisir ». La renommée de Ninon Sevilla est telle à cette époque qu’elle est désignée comme l’actrice dotée des plus belles jambes du monde, un qualificatif jusqu’alors dévolu à Marlène Dietrich…
A la fin des années 1950, l’âge d’or du cinéma mexicain s’achevant, la comédienne préfère mettre un terme à sa carrière. Elle ne reviendra sur les plateaux qu’au début des années 1980 et continuera à se produire à la télévision mexicaine dans des feuilletons jusqu’en 2013.

Publié dans Claps de fin

Commenter cet article