Vira Silenti (1931-2014)

Publié le par lefilmdujour

Vira Silenti (1931-2014)
Née à Naples sous le nom d’Elvira Giovene, l’actrice italienne Vira Silenti, qui avait débuté sa carrière à l’âge de dix ans et s’était fait une petite réputation à l’époque des péplums, est décédée le 1er novembre 2014 à l’âge de 83 ans. Surtout active à la télévision italienne dans les années cinquante et soixante, elle tient un petit rôle dans Les Vitelloni (1953) de Federico Fellini, côtoie l’ex-Tarzan Lex Barker dans Le fils du corsaire rouge (Zeglio, 1959), fait partie de la distribution de L’esclave du pharaon (a.k.a. Joseph vendu par ses frères) (Ricci & Rapper, 1960), s’acoquine avec quelques Maciste (Steve Forest dans Le géant de la vallée des rois, 1960, Campogalliani ; Gordon Mitchell dans Maciste contre le cyclope, 1961, Leonviola ; Kirk Morris dans Maciste en enfer, 1963, Freda) et finit par épouser, en tant que fille du Doge de Venise, Roland dans l’adaptation du roman de Michel Zevaco Le pont des soupirs, réalisée par Carlo Campogalliani en 1964.
Vira Silenti (1931-2014)

Vira Silenti dans L’esclave du pharaon (1960)

Vira Silenti avait mis un terme à sa carrière cinématographique à la fin des années 1960 après avoir joué dans Dead Stop – En cinquième vitesse (a.k.a Le cœur aux lèvres) (1967) de Tinto Brass, un giallo avec Jean-Louis Trintignant et Ewa Aulin en têtes d’affiche, et dans le film de guerre Commando suicide (Bazzoni, 1968) avec l’acteur américain Aldo Ray.
Vira Silenti avait été mariée au producteur italien Ermanno Donati.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article