Lilli Carati (1956-2014)

Publié le par lefilmdujour

Avec le décès de l’actrice italienne Lilli Carati, disparue le 20 octobre 2014 à l’âge de 58 ans, c’est une héroïne de la sexy-comédie à l’italienne des années 1970 et 1980 qui disparaît.

Comme un certain nombre de stars transalpines, c’est pendant le concours de Miss Italie, où elle termine première dauphine en 1974, que Lilli Carati (alors Ileana Caravati) se fait remarquer par le milieu du cinéma. Elle tourne son premier film en 1975 sous la direction de Sergio Corbucci et entame rapidement une carrière dans la sexy-comédie où ses charmes sont mis largement à contribution. Lilli Carati est ainsi en tête d’affiche de La prof du bahut (Tarantini, 1976) et Ma copine de la fac (Laurenti, 1976).

Lilli Carati dans La prof du bahut

Parallèlement, on la voit dans des polars urbains au sous-texte politique aux côtés de Tomas Milian (Un flic très spécial, B. Corbucci, 1976) ou de Maurizio Merli (SOS Jaguar casse-gueule, Massi, 1978). Lilli Carati joue également dans deux films légèrement érotiques de Claudio de Molinis (Candide et érotique, 1978 ; Y a-t-il un fantôme dans mon lit ?, 1981) et participe à deux films plus sombres : Violez les otages (Brusatori, 1978), où elle interprète une terroriste, et Avoir vingt ans (Di Leo, 1978), une œuvre tragique et provocante aujourd’hui devenue culte où elle est la partenaire d’une autre icône de la sexy-comédie à l’italienne, Gloria Guida.

Lilli Carati et Glora Guida dans Avoir vingt ans

Le célèbre réalisateur Pasquale Festa Campanile, dont Lilli Carati partage un temps la vie, la fait également tourner dans deux films : Il corpo della ragassa (1979), variation sur le thème de Pygmalion, et Mon curé va en boîte (1980) avec l’acteur-chanteur Adriano Celentano.

Absente des écrans pendant trois ans suite à un accident, on la retrouve au milieu des années 1980 dans quatre productions érotiques de Joe d’Amato, ce qui n’est pas forcément une montée en grade : La femme pervertie (1984), La retape (1985), La fille aux bas nylons (1985) (trois films où l’on aperçoit aussi la belle Laura Gemser) et Lussuria (1986).

Malheureusement, la destinée cinématographique de Lilla Carati va tourner court car la jeune femme, tombée dans la toxicomanie, accepte de tourner des films X à la fin des années 1980. Lilli Carati mettra un terme définitif à sa carrière en 1990 après avoir été arrêtée pour détention d’héroïne et tenté de mettre fin à ses jours… Elle était réapparue à la télévision en 2008 dans le cadre d’un entretien accordé à la RAI et avait eu le temps de retourner un dernier film pour le cinéma avant d’être emportée par une tumeur au cerveau.

Un extrait de Avoir vingt ans avec Lilli Carati :

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article