Jean-François Calvé (1925-2014)

Publié le par lefilmdujour

Jean-François Calvé (1925-2014)
Voilà un nom qui ne dira plus grand-chose à grand-monde. Pourtant, Jean-François Calvé, acteur français décédé le 8 octobre 2014 à l’âge de 89 ans, fut en son temps un jeune premier du cinéma (et du théâtre) hexagonal.
Issu du Conservatoire, Jean-François Calvé est dès 1952 le partenaire d’une juvénile Brigitte Bardot dans Manina, la fille sans voiles, film (très) légèrement érotique de Willy Rozier. Nageur émérite, il y interprète un étudiant en quête d’une épave phénicienne au large de la Corse qui tombe amoureux de la fille du gardien d’un phare (BB dans son deuxième rôle sur grand écran).
Brigitte Bardot et Jean-François Calvé dans "Manina, la fille sans voiles" (W. Rozier, 1952)

Brigitte Bardot et Jean-François Calvé dans "Manina, la fille sans voiles" (W. Rozier, 1952)

On verra ensuite Jean-François Calvé en jeune Faust face à Michèle Morgan/Marguerite et Yves Montand/Méphisto dans Marguerite de la nuit (1955) de Claude Autant-Lara. Il retrouvera Brigitte Bardot dans La mariée est trop belle (1956) de Pierre Gaspard-Huit et jouera des rôles de séducteur dans deux longs métrages de Michel Deville : Adorable menteuse (1961) et L’appartement des filles (1963).
Par la suite, alors qu’il se partage entre théâtre et télévision dans les années 1960, 1970 et 1980, Jean-François Calvé n’apparaît plus sur grand écran que subrepticement dans quelques films comme Caroline chérie (D. de La Patellière, 1965), L’attentat (Boisset, 1972), Traitement de choc (Jessua, 1972) ou Le Guignolo (Lautner, 1979).

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article