Richard Kiel (1939-2014)

Publié le par lefilmdujour

Richard Kiel (1939-2014)
Haut de 2,18 mètres et incontournable en méchant de service dans deux James Bond où il était affublé d’une redoutable mâchoire en acier, ce qui ne l’empêchait pas de dégotter une petite amie à la fin de Moonraker (Gilbert, 1979), le comédien américain Richard Kiel est décédé le 10 septembre 2014 à l’âge de 74 ans.
Richard Kiel avait fait ses premières apparitions sur le petit et le grand écran au début des années 1960. Entre 1965 et 1968, on le voit notamment dans plusieurs épisodes des Mystères de l’Ouest où il incarne l’un des acolytes du Docteur Loveless, célèbre méchant (de petite taille, lui) de la série TV.
Richard Kiel (1939-2014)
En 1977, le producteur Albert Broccoli fait appel à Richard Kiel pour interpréter le rôle de Requin (Jaws dans la version originale) dans L'espion qui m'aimait avec Roger Moore dans le costume de 007. Un rôle qu’il reprendra deux ans après, toutes dents dehors, dans Moonraker. L’acteur y gagne une renommée internationale. C’est d’ailleurs grâce à ce statut que Richard Kiel est embauché en Italie pour incarner le rôle-titre de L’humanoïde (Lado, 1979), Star Wars du pauvre et véritable nanar.
Richard Kiel (1939-2014)
Au cinéma, les spectateurs français verront encore notre géant aux côtés de Richard Gere et Mariangela Melato dans Les fesses à l’air (A. Bergman, 1981), en pilote de course dans Cannonball 2 (Needham, 1983), dans un film hongkongais de Tsui Hark (Mad Mission, 1983), face à Clint Eastwood dans Pale Rider, le cavalier solitaire (Eastwood, 1985) (photo ci-dessus) et, enfin, en Requin - ultime clin d’œil au rôle qui fit sa gloire - dans Inspecteur Gadget (Kellogg, 1999).

Publié dans Claps de fin

Commenter cet article