Madeleine Collinson (1952-2014)

Publié le par lefilmdujour

Madeleine Collinson (1952-2014)
Le nom de Madeleine Collinson est loin d’être inconnu pour les amateurs des pages centrales de Playboy… tout du moins ceux nés avant 1955 ! Avec sa sœur Mary, Madeleine Collinson posa en effet dans le plus simple appareil dans le numéro d’octobre 1970 du célèbre magazine de charme. C’était la première fois que des Playmates étaient de vraies jumelles ! Bref, Madeleine Collinson, qui joua dans quelques films avec sa sœur, est malheureusement décédée le 14 août 2014 à l’âge de 62 ans.
Madeleine Collinson (1952-2014)
Nées à Malte, Madeleine et Mary Collinson débarquèrent en Grande-Bretagne en 1969. Elles apparurent pour la première fois sur pellicule dans un court-métrage 8 mm du célèbre photographe de modèles nus et réalisateur de films érotiques puis pornos George Harrison Marks. On les vit ensuite subrepticement dans quelques bandes érotiques anglaises ainsi que dans Love Machine (1971) de Jack Haley Jr., adaptation du roman éponyme de Jacqueline Susann (l’auteure de La vallée des poupées, également adapté au cinéma en 1967).
Madeleine Collinson (1952-2014)
Mais, si le Film du jour rend ici un discret hommage à Madeleine Collison (et à sa sœur), c’est que les jumelles sont inoubliables dans Les sévices de Dracula (1971), un film de la période d’horreur gothique de la Hammer réalisé par John Hough. La paire incarne les sœurs Gellhorn, orphelines sexy recueillies par leur oncle (Peter Cushing), un puritain membre d'une secte de fanatiques chasseurs de sorcières. Non loin de là, vit le comte Karnstein, dépravé et adorateur du diable, qui convoite les jumelles pour les initier à ses perversions maléfiques... L'une des sœurs, Maria (Mary Collinson), est scandalisée par l'aristocrate alors que l'autre, Frieda (Madeleine Collinson), éprouve une certaine fascination pour le libertin. Que du bonheur !
Les jumelles Collinson au naturel et, ci-dessous, dans la bande-annonce des "Sévices de Dracula" (1971)

Les jumelles Collinson au naturel et, ci-dessous, dans la bande-annonce des "Sévices de Dracula" (1971)

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article