Columba Dominguez (1929-2014)

Publié le par lefilmdujour

Avec le décès de l’actrice Columba Dominguez à l’âge de 85 ans, c’est la dernière diva de l’âge d’or du cinéma mexicain qui s’est éteinte le 13 août 2014. Considérée comme l’une des muses du réalisateur Emilio Fernandez (au même titre que Dolores Del Rio ou Maria Felix) avec lequel elle fut mariée et eut un enfant, Columba Dominguez reste l’héroïne de La villageoise (a.k.a. Mamasita) (1948), œuvre considérée comme un joyau de la cinématographie mexicaine.

Columba Dominguez dans La villageoise

Le succès critique et public du film fit accéder Columba Dominguez à un certain statut international qui lui permit d’être embauchée en Italie pour Folie de femme (1950) d’Augusto Genina. Aux génériques d’une dizaine de films d’Emilio Fernandez entre 1946 et 1953, l’actrice joua également sous la direction de Luis Bunuel (Le rio de la mort, 1954) et celle d’Ismael Rodriguez (le western sur fond de vengeance Los hermanos del Hierro, 1961, et le drame Animas Trujano, 1962, avec l’acteur nippon Toshiro Mifune, nommé à l’Oscar du meilleur film étranger).

Columba Dominguez interpréta également le personnage féminin principal du Monstre sans visage (1956) de Fernando Mendez, pépite du cinéma fantastique mexicain mélangeant allègrement le film de catcheur masqué (une spécialité du Mexique), le mythe de Frankenstein, l’histoire de La belle et la bête et un soupçon de King Kong…

La comédienne se produisit par la suite dans un certain nombre de telenovelas avant de mettre un terme quasi définitif à sa carrière à la fin des années 1970.

Publié dans Claps de fin

Commenter cet article