Jacques Bergerac (1927-2014)

Publié le par lefilmdujour

Jacques Bergerac (1927-2014)
Le comédien français Jacques Bergerac, qui fut – excusez du peu – l’époux des actrices américaines Ginger Rogers et Dorothy Malone, est décédé le 15 juin 2014 à l’âge de 87 ans.
Né à Biarritz, fils d’ingénieur, plutôt bien fait de sa personne, Jacques Bergerac achève ses études de droit à Paris lorsqu’il est repéré par un dénicheur de talents de la MGM. Dans la foulée, il rencontre Ginger Rogers, alors en quête de son quatrième mari, et l’épouse en 1953 à Palm Springs. Quelques mois plus tard, Jacques Bergerac fait ses débuts sur grand écran face à sa moitié dans Meurtre sur la Riviera (1954) de David Miller. Le French lover étant une espèce recherchée de tout temps par Hollywood (Maurice Chevalier, Charles Boyer, Louis Jourdan…), l’acteur, tout en tournant surtout pour la télévision américaine, décroche alors quelques seconds rôles non négligeables.
Jacques Bergerac (1927-2014)

Ginger Rogers et Jacques Bergerac

Dans Les Girls (1957) de George Cukor, il incarne le riche industriel français avec lequel s’est mariée Angèle (Taina Elg), l’une des trois « girls » en procès avec Gene Kelly (les autres étant jouées par Mitzi Gaynor et Kay Kendall). L’année suivante, il joue dans Gigi, la comédie musicale de Vincente Minnelli avec Leslie Caron, Louis Jourdan et Maurice Chevalier et en 1959, l’acteur tient l’un des rôles principaux de La caravane vers le soleil de Russell Rouse, western atypique qui s’intéresse aux colons… basques venus s’installer en Californie au XIXe siècle. En 1960, Jacques Bergerac joue un hypnotiseur dans le film d’épouvante de série B Magie noire (a.k.a. La griffe du fakir) de George Blair.
Jacques Bergerac (1927-2014)

Dorothy Malone et Jacques Bergerac

Dans les années 1960, le comédien tente sa chance en Italie et on le voit dans la comédie Un dimanche d’été (1961) de Giulio Petroni et dans le péplum La colère d’Achille (1962) de Marino Girolami, aux côtés de Gordon Mitchell. Jacques Bergerac figure aussi aux génériques de Cent millions ont disparu (1964) d’Ettore Scola, film avec Vittorio Gassman et Joan Collins en têtes d’affiche, et de Mission spéciale Lady Chaplin (1966) d’Alberto De Martino.
Jacques Bergerac (1927-2014)

Jacques Bergerac et Taina Elg dans Les Girls

Après quelques apparitions dans des séries américaines, Jacques Bergerac arrêta sa carrière d’acteur à la fin des années 1960 et se reconvertit dans les affaires. Il dirigea notamment le bureau parisien de la société de cosmétiques Revlon et les Parfums Balmain. Divorcé de Ginger Rogers en 1957, il avait épousé en 1959 l’actrice Dorothy Malone (Ecrit sur du vent, La ronde de l’aube, L’homme aux colts d’or, El Perdido, la série TV « Peyton Place », etc.). Le couple donna naissance à deux filles avant de divorcer avec fracas en 1964.
En 2003, Jacques Bergerac avait décrit ses souvenirs hollywoodiens dans "Une table chez Romanoff" où il parle de son amitié avec Robert Mitchum, Gary Cooper, Humphrey Bogart, Ronald Reagan, de ses liaisons avec Ava Gardner, Kay Kendall...
Ci-dessous, la bande-annonce (en v.o.) de La caravane vers le soleil :

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article