Andréa Parisy (1930-2014)

Publié le par lefilmdujour

La comédienne française Andréa Parisy, qui fut sœur Marie-Odile, la religieuse des Hospices de Beaune qui vient en aide à Bourvil et Louis de Funès dans La grande vadrouille (Oury, 1966), est décédée le 27 avril 2014 à l’âge de 83 ans.

Andréa Parisy, qui avait joué dans une vingtaine de longs métrages cinématographiques, avait fait ses premiers pas devant la caméra en 1953. On la repère en 1956 en fille de Raymond Souplex et Jane Sourza et épouse de Jean Carmet dans Bébés à gogo de Paul Mesnier. Mais c’est surtout dans Les tricheurs (Carné, 1958) qu’on se souvient de sa beauté un tantinet hautaine. Elle y interprète Clotilde de Vautremont, une jeune femme riche, belle et de mœurs libres, très amie avec le personnage joué par Françoise Arnoul.

André Parisy et Jacques Charrier dans Les tricheurs

Cette même année 1958, André Parisy joue le rôle principal de L’ambitieuse de Yves Allégret, mélodrame tourné en Polynésie. Puis elle donne la réplique à Lino Ventura et Robert Hirsch dans 125, rue Montmartre (1959) de Gilles Grangier. Dans les années 1960, Andréa Parisy joue aux côtés de Maurice Ronet (Portrait-robot, Paviot, 1960) et Jean-Paul Belmondo (100 000 dollars au soleil, Verneuil, 1963), fait partie de l’aventure de La grande vadrouille, incarne l’épouse de Louis de Funès dans Le petit baigneur (Dhéry, 1967), se marie à Rodolphe, l’héritier de l’empire austro-hongrois (Omar Sharif) qui lui préfère Catherine Deneuve dans Mayerling (1967) de Terence Young, puis interprète la femme, enceinte puis jeune mère, de Serge Gainsbourg, amoureux de Jane Birkin, dans Slogan (1968) de Pierre Grimblat.

Andréa Parisy entre Bourvil et Louis de Funès dans La grande vadrouille

Après Slogan, on ne reverra l’actrice que dans trois autres films : La gueule de l’autre (Tchernia, 1979) – où elle joue l’épouse de Michel Serrault, La nuit du sérail (Smight, 1988), adaptation de l’œuvre de Michel de Grèce, et Pas de scandale (1999) de Benoît Jacquot, où Andrea Parisy interprète la mère de Fabrice Luchini et de Vincent Lindon.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article