Vera Chytilova (1929-2014)

Publié le par lefilmdujour

Cinéaste tchèque au féminisme convaincu et particulièrement connue pour Les petites marguerites (1966), fable surréaliste tournée à l’époque du Printemps de Prague, Vera Chytilova est décédée le 12 mars 2014 à l’âge de 85 ans.

Représentante du « jeune cinéma » tchèque du début des années 1960 à l’instar d’un Milos Forman ou d’un Jiri Menzel, Vera Chytilova exerça différents métiers (étudiante en architecture, mannequin, dessinatrice technique, script-girl) avant de suivre les cours de la Famu, la célèbre école de cinéma de Prague. Elle rompt avec l’académisme officiel dès le moyen métrage Le Plafond (1962), dont le sujet et le ton, comme le note Jean-Louis Comolli dans l’Encyclopaedia Universalis, ne sont pas sans évoquer le Cléo de 5 à 7 d'Agnès Varda, tourné un an plus tôt.

Jitka Cerhova et Ivana Karbanova dans Les petites marguerites

Son premier long métrage, Quelque chose d'autre (1963), met en parallèle les destins d’une championne de gymnastique et d’une femme au foyer qui s’ennuie. Pour Jean-Louis Comolli, c’est sans conteste l'un des films les plus originaux et les plus réellement modernes de ceux que produit alors l'« école de Prague ». Et l’œuvre, qui critique la place des femmes dans la société tchèque, vaut déjà à Vera Chytilova des ennuis avec les autorités communistes. Le régime sera encore plus désapprobateur pour Les petites marguerites, long métrage bourré d’effets visuels et optiques à la limite de l’expérimental, et qui suit les mésaventures de deux jeunes femmes. Le film, très admiré de ce côté-ci du Rideau de fer, lui vaut alors une reconnaissance internationale.

Après Le fruit du paradis (1969), coproduction tchécoslovaquo-belge, Vera Chytilova ne pourra plus tourner pendant plus de sept ans suite au durcissement du régime communiste. Ce n’est qu’en 1976 qu’elle pourra boucler Le jeu de la pomme, comédie avec Jiri Menzel qui décrochera le Grand prix du Festival d’humour de Chamrousse en 1978 ! La cinéaste tournera encore une quinzaine de films jusqu’en 2006, quasiment pas distribués dans l’Hexagone.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article