Harold Ramis (1944-2014)

Publié le par lefilmdujour

Harold Ramis (1944-2014)

Harold Ramis (au centre) dans SOS Fantômes

Membre avec Bill Murray et Dan Ackroyd du trio chasseur d'ectoplasmes de SOS Fantômes (I. Reitman, 1984) et SOS Fantômes II (I. Reitman, 1989), l’acteur et réalisateur américain Harold Ramis est décédé le 24 février 2014 à l’âge de 69 ans.
Harold Ramis avait fait ses classes dans la troupe d'improvisation Second City et percé au cinéma en tant que scénariste. En 1978, il avait signé le scénario d’American College, film réalisé par John Landis avec les habitués du show TV National Lampoon comme John Belushi. L’énorme succès du film lui permit d’enchaîner sur le scénario d’Arrête de ramer, t’es sur le sable (1978) d’Ivan Reitman avec Bill Murray puis sur la réalisation de son premier film, Le golf en folie (1980), a.k.a. Tais-toi et joue !, une comédie avec Chevy Chase et Bill Murray. Tout naturellement, il se retrouva en tant qu’acteur face à Bill Murray dans Les bleus (1881) d’Ivan Reitman, puis réalisateur de Bonjour les vacances (1983), une autre œuvre estampillée National Lampoon avec… Chevy Chase.
Harold Ramis (1944-2014)
De l’aventure des SOS Fantômes en tant qu’acteur et scénariste, Harold Ramis signera en fin de compte une dizaine de longs métrages pour le cinéma dont le fameux Un jour sans fin (1992) avec Bill Murray en journaliste météo blasé condamné à revivre, face à la belle Andie MacDowell, les mêmes 24 heures du Jour de la Marmotte dans un bled paumé…
On lui doit aussi Mes doubles, mes femmes et moi (1996) avec un Michael Keaton démultiplié, les deux volets de Mafia Blues (1999 et 2002) avec Robert de Niro en parrain de la mafia dépressif flanqué de son psy (Billy Cristal) ou Endiablé (2000) avec Elizabeth Hurley et Brendan Fraser.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article